Portrait de Marine Constantieux, élève en naturopathie

Aujourd'hui, je vous propose un nouveau portrait, celui de Marine Constantieux, élève en Naturopathie. J'ai un véritable coup de coeur pour son compte instagram qui mêle Naturopathie, reflexions et art. Je vous souhaite une bonne lecture .
xx EMILIE.

 

Qui es-tu et quel est ton parcours ?

 

Je suis designer depuis 10 ans, diplômée en master de design industriel à Paris. J’ai travaillé pendant 3 ans comme designer produit pour le Groupe SEB, à Annecy, puis j’ai intégré le groupe L’Oréal en 2017 en tant que Retail Designer pour la marque Lancôme. J’évolue depuis plus de 5 ans dans l’univers de la beauté, avec une attirance particulière pour le parfum. Ce secteur m’a beaucoup appris et inspiré mais je sentais que j’avais besoin d’une nouvelle direction. Je ne me projetais plus dans ce métier, finalement assez éloigné de ma formation d’origine, de mes passions et de mes valeurs. Depuis octobre 2020 j’ai repris mes études pour devenir praticienne Naturopathe. Un grand virage à 180° !

 


Qu’est ce qui t’a donné envie de devenir Naturopathe ?

Je suis attirée par le secteur du bien-être et de la santé depuis l’adolescence. A l’époque j’ignorais totalement ce qu’était le métier de naturopathe. J’étais déjà passionnée par les bienfaits des aliments. Il y a 2 ans je cherchais un accompagnement pour l’arrêt de ma pilule contraceptive et j’ai consulté plusieurs naturopathes. Et là, une petite étincelle s’est allumée. J’ai pris le temps de chercher, d’explorer, d’écouter des interviews de naturopathes et d’autres praticiens du bien-être. Plus je creusais, plus je sentais cet appel grandir en moi. Je retrouvais toutes les valeurs qui me sont chères : la communication avec l’autre, l’écoute, la connexion avec la nature, les techniques naturelles qui prennent en compte l’être dans sa globalité, la possibilité de construire sa pratique en y associant d’autres enseignements (plantes, énergétique, relaxation, nutrition, mouvement…).


Aujourd’hui, ce choix est une telle évidence! Je me sens incroyablement bien lorsque je suis en consultation ou quand je rédige un programme d’hygiène vitale. J’aime créer et développer tous mes contenus, prendre la parole sur des sujets qui me passionnent, faire des rencontres stimulantes qui ouvrent mon regard sur le monde. La naturopathie m’a rendue libre dans tous les domaines de ma vie, professionnelle comme personnelle.


QuelLe école as-tu choisi et pourquoi ?

J’ai choisi l’Institut de Naturopathie Humaniste fondé par Odile Chabrillac, à Paris. Le programme des cours m’a immédiatement séduit. Particulièrement les nombreux ateliers proposés, les cliniques solidaires et la valeur humaniste de l’école incarnée par ses enseignants… j’ai eu le coup de cœur. La flexibilité d’une partie théorique à distance me permettant de conserver mon travail, j’ai foncé. Depuis, chaque journée passée à l’école confirme ce choix. C’est une incroyable aventure humaine, une approche moderne et décomplexée de la naturopathie qui me plait beaucoup.


Qu’est-ce que la naturopathie a changé dans ta propre alimentation ?

Elle est à la fois plus équilibrée et plus joyeuse. J’ai longtemps considéré la cuisine du quotidien comme une corvée, avec un rapport complexe à mon alimentation. La naturopathie m’a redonné les bases d’une vie plus saine et l’envie de m’amuser, de prendre un réel plaisir en préparant mes assiettes! J’ai aussi incroyablement gagné en confort digestif. Je mange une grande part de cru tous les jours, été comme hiver. J’ai intégré de nouveaux ingrédients comme les légumes lactofermentés, le miso et les graines germées. L’alimentation vivante et la dimension énergétique des aliments me passionnent.


C’est quoi une « journée type » dans ton assiette ?

Je commence chaque journée par un verre d’eau au lever. Ensuite, je prépare un latte avec du thé matcha ou du chaga (un champignon adaptogène très riche en antioxydants), de la cannelle et une autre plante selon mes besoins (reishi, ashwaghanda, maca). C’est mon rituel préféré, si je le manque je vais y penser toute la matinée. Je l’accompagne soit de 2 œufs à la coque ou brouillés, soit d’un smoothie protéiné. Pour le déjeuner, je prépare le plus souvent un bol de légumes crus (céleri, carotte, asperges, endive, courgettes…) avec une protéine animale ou végétale (blanc de poulet, sardines, falafels ou houmous, tempeh), de temps en temps du pain au sarrasin ou des nouilles konjac. J’ajoute systématiquement une bonne huile bio de caméline ou lin, des graines germées et des herbes, souvent de la spiruline en brindilles car j’en raffole. Je prends rarement un dessert et je préfère me faire plaisir avec un goûter plus sucré, par exemple : des fruits frais, du cacao cru, des dattes, un yaourt végétal, un pudding de chia, une part de cake ou un cookie… Le soir si je dîne chez moi, j’aime bien prendre un jus de légumes verts ou un bouillon miso avant le repas. Je prépare toujours une base de légumes, crus ou cuits à la vapeur. Ou un plat cuisiné comme un curry de légumes au lait de coco. Je peux ajouter de la patate douce et un peu de protéine végétale. Je fais aussi régulièrement une monodiète de légumes le soir.



Pourquoi avoir écrit un e-book sur les jus et smoothies (et ou peut-on le trouver ?)

J’ai choisi ce thème car cela faisait 5 ans que je préparais des smoothies bowls et des jus de légumes, depuis mon retour à Paris. Cela a été la petite porte d’entrée vers une alimentation plus saine et surtout, je prenais beaucoup de plaisir à les préparer et les photographier. La cuisine est pour moi un terrain de jeu et d’expression. J’aimais l’approche sans pression de ces recettes simples et délicieuses. Je crois avoir vraiment tout testé dans mon extracteur de jus, sauf l’ail et les oignons ! C’est très instinctif, j’assemble les saveurs et les couleurs selon la saison, l’inspiration du moment. Avec le temps et l’enseignement de la naturopathie, j’ai affiné mes recettes et j’ai eu envie de les partager. Je voulais montrer qu’à partir d’un sujet aussi basique on pouvait se réinventer chaque jour.

Le livre de Marine est disponible au format ebook ici :  Mes smoothies et jus de légumes bien-être 


Retrouvez le Replay du Live Instagram de Marine
sur le compte Make it beauty

 


Peux-tu partager avec nous une recette simple de smoothies ou de jus « belle peau » ?

Dans un smoothie belle peau j’aime mettre l’accent sur les antioxydants : les fruits très rouges et violets, le germe de blé… J’y mets tout ce qui booste la vitalité de nos cellules.

Pour 1 personne :

  • 1 banane
  • 1 poignée de fruits rouges frais (fraises, framboises, mures…)
  • 1 poignée de myrtilles sauvages surgelées
  • 1 cas d’huile de caméline
  • 1 cas de germe de blé
  • 1 à 2 poignées de graines germées d’alfalfa
  • 200 ml de lait végétal (amande, coco ou avoine)
  • Facultatif : 1 cac de camu camu (riche en vitamine C)

Mixer l’ensemble des ingrédients au blender. Ajouter en topping au choix : 1 cas de pollen frais, des pépites de cacao cru ou des graines de chanvre décortiquées.


Comment et où te consulter ?

Je suis en fin d’études, mes examens étant en octobre prochain. Je consulte donc très peu pour l’instant, à domicile ou à distance et de manière encadrée grâce à l’école. Je n’ai pas encore ouvert de nouveaux créneaux mais ces informations seront communiquées prochainement sur mon compte Instagram. Les personnes intéressées peuvent également me contacter spontanément pour un rendez-vous.


Retrouvez Marine sur son compte instagram @marine.constantieux
Crédit photo : 1 & 2 Margaux Lecrenay et Marine Constantieux

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés