Portrait de Laurence Labbé Céramiste

Il y a quelques années, j'ai découvert le travail de Laurence. J'ai eu un véritable coup de coeur pour ses céramiques minimalistes et ses formes rondes. J'ai tout de suite eu envie de travailler avec elle. Nous avons créé, lors de notre première collaboration, une jolie capsule (petit bol large) idéale pour réaliser des mélanges, des masques de beauté et autres recettes cosmétiques maisons. Mais aujourd'hui, je vous présente Laurence, pour une nouvelle collaboration: notre bougie végétale coulée à la main dans une de ces magnifiques céramiques qui se transformera ensuite en tasse. J'aime tellement l'idée qu'une fois terminée, cette délicieuse bougie aura une seconde vie...

xx Emilie.

 

Qui es-tu et d’où viens-tu ?

Je m'appelle Laurence Labbé, je suis céramiste et je vis à Strasbourg, la ville où j’ai fait mes études.

Quel est ton parcours et comment es-tu devenue céramiste ?

J’ai fait des études d’architecture , mais mon diplôme en poche, je savais déjà que je n’allais pas poursuivre dans cette voie. L’envie d’exercer un métier manuel s’est vite imposée, un mode de création et de production plus direct, sans intermédiaires. Après un temps d’hésitation et des tâtonnements, je me suis orientée vers la céramique. Cela me paraissait être le matériau idéal pour créer des objets du quotidien avec beaucoup de liberté. Je n’avais jamais pris de cours de poterie auparavant, mais je me suis inscrite au Cnifop, centre de formation en Bourgogne, pour y préparer un CAP tournage. Une année entre parenthèses loin de mes proches, consacrée à l’apprentissage de mon futur métier. De retour chez moi, j’ai installé mon premier atelier, ça fait maintenant 10 ans (déjà !).

As-tu toujours eu l’envie de devenir céramiste ?

Non, mais je pense que j’ai toujours eu le besoin de créer des choses de mes mains. Bricoler, jardiner ou cuisiner sont des activités qui me font autant de bien que le tournage !

Quelles sont tes inspirations ?

Je n’ai pas de source d’inspiration particulière, mais il est clair que mon parcours en architecture a été essentiel dans la formation de mes goûts et de ma culture formelle. Des potiers ont aussi été importants pour moi, comme Lucie Rie, Hans Coper, Daniel de Montmollin. Au final, j’essaie surtout de rester attentive aux choses qui m’entourent, aux objets et aux images, tout en gardant une identité personnelle. Je propose des pièces aux lignes épurées pour mettre en valeur les matières naturelles qui composent mes pièces. Mon objectif est surtout que mes pièces soient utilisées au quotidien par celles et ceux qui les choisissent et qu’elles accompagnent les grandes tablées comme les repas les plus simples.

 

Où peut-on trouver et acheter tes pièces ?

Mes pièces sont disponibles sur mon e-shop, lors de ventes éphémères plusieurs fois par an. Vous pouvez aussi les retrouver chez des revendeurs comme La Lune Décoration ou Brutal Céramics, comme à l’occasion de collaborations plus particulières.Les personnes de ma région ou les visiteurs de passage peuvent également prendre rendez-vous pour une visite à l’atelier.

 

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés